École de Yoga Traditionnel   .......... योग yogâmsa के स्कू ........

École de Yoga Traditionnel .......... योग yogâmsa के स्कू ........

..................................DEPUIS 2010................................ Étude et pratique du Nâtha-yoga en cours collectif ou particulier. Relaxation, postures, gestion du souffle, concentration, méditation, visualisation, mantras, mudra ... nous amène doucement dans les vibrations de la danse immobile et silencieuse du Yoga. Un fabuleux voyage au cœur de nous-même.

YOGA THÉRAPEUTIQUE MÉDECINE SACRÉE

Publié par école de Yoga Poitiers Yogâmsa Yoga Thérapeutique Barbara Adhithi sur 14 Juin 2014, 13:47pm

Catégories : #CABINET DE YOGA THERAPEUTIIQUE

YOGA THÉRAPEUTIQUE

MÉDECINE TRADITIONNELLE

HOLISTIQUE ET NATURELLE

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

« La pratique du yoga est particulièrement efficace sur les troubles chroniques, en particulier s’ils contiennent une composante mécanique, fonctionnelle ou psychosomatique » Docteur Lionel Coudron (*)

 

 

Les séances de soins vous permettent de maintenir ou de retrouver votre homéostasie c'est à dire l'équilibre intérieur de votre système, quelles que soient les contraintes externes.

Les fruit du Yoga thérapeutique sont ceux du retour de l'énergie pour une belle et lumineuse santé aussi sachez que :

     La yoga thérapie  va mettre en œuvre les conditions optimales pour que vous puissiez faire appel à vos propres ressources de guérison, ce qui nécessite  la volonté d'en être, avant tout, l' acteur.

Des techniques millénaires qui prennent en considération la cause de la maladie avant les symptômes,  en tenant  compte de la singularité de l'individu au niveau énergétique, physiologique et mental, vont donc être utilisées.

Le yoga thérapeutique s'inscrit donc dans une démarche holistique, c'est pourquoi pour une même maladie, les techniques abordées seront diverses, différentes, et adaptées  en fonction des besoins de chacun.

Le thérapeute est celui qui prend soin de l'être dans toute ses dimensions, une relation de confiance est donc à la base du processus. Si vous voulez entendre tout ce que vous avez à vous dire,  ne soyez pas contraint(e) par le temps lors de notre première rencontre, car le 1er rendez-vous est consacré à un échange, une écoute et à la détermination de votre constitution énergétique. Cette première consultation va déterminer la suite du protocole. 

Ensuite, il est indispensable pour obtenir des résultats, de pratiquer  les exercices préconisés et les conseils relatifs à une meilleure hygiène de vie, avec assiduité et régularité.

Les séances de yoga-thérapeutique prennent  en considération la constitution énergétique  de  la personne. A ce titre, en fonction du dosha dominant, vata (air), pitta (feu), kapha (eau) et du déséquilibre constaté, une directive alimentaire et d'hygiène de vie,  pourra s'avérer nécessaire afin de faciliter un retour à l'équilibre.

Un effort sans effort qui va bien  vite laisser place au plaisir de retrouver une meilleure santé .

Le Yoga s'inscrit dans le temps et la persévérance en donne les plus beaux fruits, un minimum de 5 séances peut être recommandé.

Le yoga thérapeutique active le processus de guérison, tout en assurant une action préventive, thérapeutique et curative de la maladie.

 

YOGA THERAPEUTIQUE

Le yoga nous enseigne à soigner ce qui n’est pas nécessaire de supporter, et à supporter ce qui ne peut être soigné.

«B.K.S. Iyengar».

Le yoga pour une santé globale et préventive !

 

Les bienfaits du Yoga ne sont aujourd'hui plus à démontrer comme le montre plus de 4000 études parues dans diverse revues scientifiques internationales : meilleure qualité de vie générale, moins d'anxiété, moins de stress, un meilleur sommeil et un système immunitaire renforcé ...!

La pratique du yoga répond pour une grande part aux préconisations des médecins en ce qu’ils recommandent l’exercice, la mise en mouvement du corps, le relâchement et une bonne respiration. Les postures, par leur diversité, invitent à mobiliser l’ensemble du corps et plus particulièrement le dos par des mouvements favorables à sa souplesse et à sa tonicité. La posture yogique favorise aussi l’alignement optimal du corps, le bon équilibre musculaire et aide à prendre conscience des tensions inscrites dans le corps pour les relâcher. Le yoga procure ainsi de la détente tout en apportant de l’énergie. Si les bienfaits sont d’ordre physique, ils sont également d’ordre psychique. A ce titre, on s’aperçoit que le yoga n’a pas tant pour effet de faire travailler son corps que de calmer son mental et ses émotions. Sous un angle physiologique, des articles scientifiques tentent de démontrer que le yoga agirait en régulant le système nerveux et le système hormonal.

Quant aux effets bénéfiques du yoga dans la réduction du stress, désormais reconnus par plusieurs études, ils représentent également un intérêt dans la prévention des accidents cardio-vasculaires.

Plus largement, le yoga comme méthode d’auto-régulation physiologique et psychologique nous responsabilise en nous invitant à s’approprier notre corps pour passer d’un corps objet à un corps sujet, et ainsi devenir acteur de notre propre santé.

 Quelques témoignages de médecins, psychiatres ou psychanalystes

 

"Les résultats obtenus dans les maladies psychosomatiques sont très importants : le patient ressent immédiatement une sensation de bien être, de réconfort organique, psychique et mental, et une atténuation de ses troubles physiques.

Mais les applications  thérapeutiques ne se limitent pas aux névroses, aux psychonévroses, et aux maladies psychosomatiques en général, c'est à dire à celles qui, bien qu'ayant une symptomatologie exclusivement physique, sont d'origine psychique ou alimentées par un état psychique négatif...

En réalité, le hâtha-yoga est utilisé dans le traitement de nombreux autres troubles et affections de caractère organique...nous dirons simplement que sa pratique peut être bénéfique pour les troubles et les affections les plus variées : de la faiblesse de la constitution à l'anémie et à l'épuisement nerveux, de la mauvaise digestion à la constipation, de l'obésité aux varices, des troubles circulatoire à l'insuffisance respiratoire, d'une insuffisance de croissance aux différents déformations du squelette, de la faiblesse musculaire à l'insuffisance hépatique, de la flatulence aux troubles sexuels féminins, d'un trouble thyroïdiens aux troubles de l'équilibre, de la rigidité articulaire aux troubles du pancréas et des glandes surrénales, de l'impuissance sexuelle aux troubles de l'odorat et de l'ouïe, de la migraine aux vertiges, de la souffrance rénale aux troubles de l'hypophyse et de l'épiphyse, etc.

Il n'est pas question de considérer le hâtha-yoga comme une sorte de panacée contre tous les maux, physiques ou moraux ; mais il est certain que ses exercices corrigent, modifient, atténuent ou éliminent certaines conditions structurales, fonctionnelles ou biochimiques qui sont à l'origine des divers troubles, et permettent de les combattre...

Les positions du hâtha-yoga peuvent agir selon selon des mécanismes multiples : en améliorant quantitativement et qualitativement la circulation du sang au cerveau, en faisant affluer une plus grande quantité de sang à un organe déterminé, en favorisant l'élimination des toxines de l'organisme, en accélérant les échanges, en favorisant l'absorption et l'élimination des substances vitales, en stimulant certaines sécrétions glandulaires, en déterminant indirectement un massage du cœur ou d'autres viscères, en stimulant certaines terminaisons nerveuses et donc certaines fonctions en déplaçant la masse sanguine...Des modifications biologiques particulières et par conséquent des effets hygiéniques ou thérapeutiques particuliers, correspondent à chacun de ces phénomènes.

 

La pratique du Hatha-yoga est conseillée aussi bien aux personnes bien portantes, pour conserver la santé et se protéger des maladies, qu'aux personnes malades, pour guérir les maladies "

Dr A.Saponaro                                

*************

"Dans l'espoir d'obtenir un soulagement ou même la guérison de leur affection, les malades asthmatiques ont souvent recours au yoga. Il est effectivement prouvé que les crises se font plus rares et diminuent d'intensité si les pratiques sont suivies avec persévérance. L'asthmatique" ne sait pas respirer", le yoga agit en tant que méthode d'éducation ou de rééducation respiratoire.

 

L'arthrose n'est pas un trouble fonctionnel mais une lésion considérée comme irréversible. Les tensions et contractures musculaires qui accompagnent l'arthrose tirent certainement bénéfice d'une pratique régulière. Les asânas les plus simples et les plus faciles à exécuter apportent un très grand soulagement aux douleurs de cette affection.

Parmi les troubles du système veineux, les varices et les hémorroïdes bénéficient souvent d'une amélioration par une conduite bien conduite.

L'incontinence urinaire féminine, considérée comme un inconvénient redouté mais sans incidence vitale, concerne, en France, 3 millions de personnes. Pour la moitié d'entre elles, l'incontinence persistance entraîne une gêne invalidante qui pourrait être grandement atténuée sinon guérie par les techniques du yoga.

Le yoga est particulièrement indiqué pour lutter contre la spasmophilie dont l'apparition est le plus souvent liée aux modifications conscientes ou inconscientes du rythme respiratoire."

Malek Daouk, professeur, formateur en Yoga et en médecine ayurvédique

Temps de Réaction

Une recherche de Madanmohan  et coll. (1992) montre  que la pratique du yoga pendant trois mois améliore significativement les temps de réactions visuel et auditif.

Effets généraux

Telles (1993) a montré chez des professeurs d’éducation physique expérimentés  que la pratique de du yoga (trois mois) avait un effet favorable sur le poids, la tension artérielle et les fonctions respiratoires ; ils ont trouvé aussi une diminution de l’excitation autonome et une relaxation psycho-physiologique (rythmes cardiaque et respiratoire diminués)

Pour la Science

·        Abaissement du métabolisme signant le repos extrême des muscles, des processus circulatoire, respiratoire ou endocrinien

·        Ralentissement des rythmes cérébraux par synchronisation, répondant à la simplification de la vie mentale.

·        Cet apaisement est favorable à la santé.

Dr Bernard Auriol, psychiatre, psychanalyse

 

                                                      dhavantari.jpg

 

YOGA THÉRAPEUTIQUE MÉDECINE SACRÉE

.

.

.

.

.

 

.

.

..

 

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :